;
Chroniques / 11.09.2018

Wille Hightower, “Out Of The Blue”

Cet album signe le retour non pas d’un, mais de deux vétérans de la grande époque de la musique soul. Le chanteur, d’abord : on n’avait guère entendu parler de Willie Hightower, né dans l’Alabama en 1940, depuis des lustres, en réalité depuis une compilation Honest Jon’s sortie il y a plus de dix ans et qui reprenait certaines de ses faces enregistrées, elles, au tournant des années soixante et soixante-dix. Le producteur, ensuite : qui pouvait imaginer que Quinton Claunch, fondateur du label Goldwax à Memphis en 1964, était encore actif aujourd’hui, à l’âge de 96 ans ? Et voilà que paraît ce “Out Of The Blue” (autrement dit “sorti de nulle part”), enregistré dans un vieil antre de Muscle Shoals, les Wishbone Studios, et édité par Ace, label anglais spécialisé dans les rééditions.

Naturellement, on pense aux comeback réussis de William Bell puis de Don Bryant, autres grandes figures d’hier dont on n’attendait plus vraiment grand-chose aujourd’hui. Ici, ça fonctionne à nouveau : Hightower chante toujours fort bien et l’accompagnement comme les arrangements nous immergent dans cette country soul dont l’un des grands succès n’est autre que When a man loves a woman de Percy Sledge. Vocalement, avec les années, Hightower a perdu en rugosité mais gardé une belle souplesse et une claire diction. En ce sens, il se rapproche désormais bien plus d’un Bell que d’un Bryant.

Côté répertoire, il n’y a aucune reprise – ce qui aurait pu constituer une facilité lorgnant la nostalgie –, mais dix compositions dont quelques-unes signées Billy Lawson, également guitariste, manager des studios Wishbone et sans doute véritable cheville ouvrière de ce disque. Un regret : que les chansons retenues, d’une qualité fort honorable, ne soient pas plus personnelles et se contentent de conter des histoires d’amour universelles mais qui auraient pu être plus touchantes.

Julien Crué

Note : ★★★★
Label : Ace / acerecords.com
Sortie : 31 août 2018