;
Hommages / 18.02.2021

Naomi Shelton (1942-2021)

Originaire de Midway, dans l’Alabama, Naomi Shelton fait, comme bien des enfants de son âge, ses débuts dans la chorale de l’église locale, mais ne tarde pas à tendre l’oreille vers les musiques séculières, remportant dès son adolescence différents concours de talent. Définitivement installée à New York au début des années 1960, elle y fait la connaissance de l’organiste Cliff Driver, qui est depuis les années 1950 actif sur la scène R&B locale, et se produit avec lui dans les clubs de Brooklyn. Si Driver se consacre par la suite, en particulier à partir des années 1980, au gospel, Shelton ne cesse pas de chanter, à la fois à l’église et, sous le nom de Naomi Davis, dans les clubs. C’est là qu’elle est découverte à la fin des années 1990 pour Gabe Roth, qui lui fait enregistrer quelques titres en tant que Naomi Davis, qui paraissent en singles ou sur différentes anthologies. 

À la même époque, Shelton retrouve Driver et monte avec lui un groupe gospel, Naomi Shelton & the Gospel Queens, qui mêle à l’inspiration religieuse un son nourri de soul et de funk – c’est d’ailleurs un membre de l’orchestre de James Brown, Fred Thomas, qui occupe le poste de bassiste de l’ensemble. L’ensemble autoproduit en 2004 un premier album, “It’s All About Love”. Shelton n’a cependant pas perdu le contact avec Gabe Roth alors que Desco devenait Daptone, et elle fait ses débuts sur le label en 2002 avec un premier single sur lequel elle est accompagnée par le groupe maison, Sugarman 3

Naomi Shelton & The Gospel Queens. © Daptone Records

Il faut attendre 2009 pour que paraisse le premier album pour Daptone de Naomi Shelton & The Gospel Queens, “What Have You Done, My Brother?”, couronné du Pied dans Soul Bag (qui l’interviewe dans son numéro 198), alors que la chanson titre se fait entendre un peu partout à la radio. Le succès du disque permet à l’ensemble de se produire régulièrement dans les clubs et les festivals, tout en assurant sa résidence régulière du vendredi soir au Fat Cat, un improbable club de New York. Une première tournée française, fin 2009, est également une réussite, et le groupe revient à plusieurs reprises jusqu’en 2016, triomphant notamment en 2015 à Jazz à Vienne.

Un nouvel album, tout aussi réussi, paraît en 2014, toujours chez Daptone, “Cold World”, dont un extrait, Sinner, connaît aussi un beau succès radiophonique. Diminuée par des problèmes de santé – et suite au décès de Cliff Driver en 2016 –, Naomi Shelton réduit ensuite son activité, se produisant essentiellement à New York : elle assurait encore début 2020 les “gospel brunchs” du Bar Lunatico de Brooklyn, et sa voix apparaissait en 2019 sur l’album “As The Screw Turns” des Scone Cash Players ‎(dont le leader, Adam Scone, avait régulièrement remplacé en tournée Cliff Driver). 

Texte : Frédéric Adrian
Photo d’ouverture : Jacob Blickenstaff

© Jacob Blickenstaff
Daptone RecordsFrédéric AdrianNaomi Shelton