Actus

12/09/2017

Dready Manning © DR

Ils nous quittent

Dready Manning (1934-2017)
Repêché ces dernières années par la fondation Music Maker, pour qui il a enregistré un album, c’est surtout pour les 45-tours qu’il a gravé dans le courant des années 1970 pour une multitude de petits labels – parfois les siens – dans un registre de gospel quasiment garage marqué par son jeu de guitare spectaculaire que Manning était réputé, particulièrement depuis la sortie d’une anthologie, “Converted Mind”, sur Big Legal Mess. 

Glen Campbell (1936-2017)
Figure légendaire de la musique country dont il n'est pas nécessaire de résumer ici la carrière, Glen Campbell n'était pas non plus étranger aux musiques qui intéressent particulièrement Soul Bag. Lors de ses années de musicien de studio, il avait accompagné, souvent dans le cadre de sessions produites par Phil Spector, de nombreux musiciens afro-américains – il est ainsi à la guitare sur le River deep, mountain high crédité à Ike & Tina Turner, avant de leur faire une large part dans les différentes émissions musicales qu'il a animé à la télévision américaine, partageant par exemple des duos avec Ray Charles ou Stevie Wonder. Dans sa carrière personnelle, un de ses plus grands tubes était sa version du Southern nights d'Allen Toussaint. 

Paul Oliver (1927-2017)
Pionnier de la recherche sur le blues, le Britannique Paul Oliver avait publié de nombreux articles et ouvrages sur le sujet à partir du début des années 1950, et contribué à de nombreux albums. Si certaines de ses thèses ont été ensuite discutées, il a fait œuvre de pionnier et de défricheur, avec Blues Fell this Morning: The Meaning of the Blues, paru en 1960, et Conversation with the Blues, paru en 1965. La musique n’était cependant qu’un hobby pour lui, en parallèle à une carrière d’historien de l’architecture qui lui a valu de nombreuses récompenses.

Pierre Jaubert (19??-2017)
Pierre Jaubert fait partie des rares Français à s'être réellement imposé comme producteur de musiques afro-américaines au sens large. Si son nom reste essentiellement associé au très culte Lafayette Afro Rock Band – dans ses différentes incarnations – et à différentes productions disco, il avait également travaillé avec John Lee Hooker (album “I Wanna Dance All Night” de 1970), Archie Shepp, Mal Waldron, Willie Mabon, l'Art Ensemble of Chicago...

Robert Yancy (1977-2017)
Fils de Natalie Cole et du producteur Marvin Yancy, le batteur avait occasionnellement accompagné sa mère.

Tony Drake (1945-2017)
Bien qu’il n’ait que peu enregistré (trois singles entre 1968 et 1970 pour Musicor et Brunswick, pour l’essentiel), ce chanteur de Philadelphie avait acquis une belle popularité sur les scènes modern soul et northern soul britanniques.

Bernard Ighner (19??-2017)
Surtout connu pour avoir écrit et créé (sur un disque de Quincy Jones) la chanson multi-reprise Everything must change, ce chanteur et auteur compositeur avait enregistré avec Smokey Robinson et Jimmy Smith et écrit pour Shirley Bassey, Marlena Shaw, Billy Paul, Jon Lucien, Billy Paul et bien d’autres.

Dick Gregory (1932-2017)
Comique très populaire dans les années 1960 (il a publié plusieurs albums) et militant très actif des droits civiques, Dick Gregory a été proche de nombreux musiciens afro-américains, et particulièrement de Nina Simone et de Marvin Gaye.

Frédéric Adrian

L'actu Soul Bag

Pages :
Publié le 23/11/2017
Publié le 22/11/2017
Publié le 17/11/2017
Publié le 16/11/2017
Publié le 15/11/2017
Publié le 14/11/2017
Publié le 14/11/2017
Publié le 13/11/2017
Publié le 13/11/2017
Publié le 08/11/2017
Publié le 08/11/2017