;
Chroniques / 15.07.2019

Eryn Allen Kane, A Tree Planted By Water

Comme pour mieux l’enraciner dans le terreau fertile de l’histoire, celle de soul, celle des Afro-Américains, celle des femmes afro-américaines, elle a choisi de relier les quatre chansons de ce troisième EP par les mots et la voix d’une amie poétesse, Aja Monet. Et cet arbre planté par Eryn Allen Kane voit fleurir deux chefs-d’œuvre, deux chansons merveilleusement exaltantes, modèles de force contenue à la beauté rayonnante.

Feel the need, d’abord, avec son irrésistible griffure de guitare, ses cuivres conquérants, son chœur vibrant au sein desquels la voix fissurée d’Eryn crépite, palpite, monte et descend guidée par ses tripes. Fragile, ensuite, et sa pulsation recueillie qui progresse suspendue à un chant qui enveloppe dans les graves, relance dans les couplets et s’illumine souligné par un chœur ébouriffant. Guitare trempée dans le blues et final cuivré en tourbillon. Deuxième claque. Une production organique gorgée de sève, des mots forts, un envol majestueux (Hummingbird), une conclusion grisante (With you) et la confirmation éclatante d’être en présence d’un talent majeur de la soul d’aujourd’hui. 

Nicolas Teurnier

Note : ★★★★1/2
Label : Autopublié
Sortie : 14 juin 2019

Eryn Allen Kanenew albumnew releasesNicolas Teurniersoul