;
Chroniques / 05.06.2018

Parliament, “Medicaid Fraud Dogg”

Des teasers disséminés depuis trois ans et l’enthousiasme de George Clinton incitaient à nourrir quelques espoirs, à défaut de confiance. Las ! Le frisson du funk est absent de ce lot de vingt-trois titres plus mal ficelés les uns que les autres. L’appellation Parliament ne tient qu’à la présence de cuivres et d’un vague concept ne tenant guère la route : « one nation under sedation » ou la dénonciation des addictions du peuple américain et de ceux qui les organisent. Nulle intro ésotérique de celles qui lançaient les albums originaux. Les enfants, petits-enfants, belle-fille, compagne sont de la partie, le népotisme ayant pris le pas sur l’exigence artistique. Clinton réussit un exploit : faire moins bien que “Shake The Gate”, fourre-tout attribué à Funkadelic en 2014.

Tout n’est pas honteux (Medicated creep, fourni par feu Junie Morrison, Ya habit et All in, presque dignes de Parliament, Type two groovy à souhait mais flingué par l’autotuneet piteusement shunté à la fin alors que débute un rap), mais pas de quoi pavoiser : pauvreté des textes, choix de mixage aberrants, voix paresseuses – un comble. On alterne entre morceaux hors-sujet (Mama told meBackwoodsNo mos) et titres aux allures d’honnêtes démos. Le claviériste Danny Bedrosian reste désespérément dépourvu du mordant de ses prédécesseurs. Il sauve tout de même Oil Jones du néant par ses accords de piano. Comble du malheur, des bombes à fort potentiel traînant sur la toile sont absentes. Les riffs de Fred Wesley et Pee Wee Ellis, la voix de Mudbone Cooper sont les repères solides auxquels on se raccroche comme à des bouées de sauvetage.

Mais cette volée de fichiers mp3 de piètre qualité ne fait pas un album. Clinton ayant sagement décidé de réduire son empreinte carbone en 2019, on espère qu’il nous concocte encore un disque de bonne tenue. Avec si possible l’oreille extérieure de l’un des jeunes producteurs créatifs qu’il cite à longueur d’entretien.

David Cristol

Note : 0/5
Label : C Kunspyruhzy / georgeclinton.com
Sortie : 22 mai 2018