;

N°237 Music Maker

Jan-Fév-Mars 2020

En couverture

Music Maker

Les 25 ans d'une fondation majeure

• Du blues et du cœur
Lorsqu’il pose en 1994 les premières pierres de sa fondation dédiée aux musiciens oubliés et démunis, Tim Duffy ne peut imaginer l’ampleur ni la portée du travail accompli un quart de siècle plus tard. Cette aventure humaine et artistique poursuit son incroyable route, nous tenions à en célébrer la richesse et la longévité.

• Dans la famille Music Maker
Portrais de John Dee Holeman, Precious Bryant, Beverly “Guitar” Watkins, Jerry McCain, Guitar Gabriel, The Como Mamas, Neal Pattman, Carolina Chocolate Drops.

• Les instant partagés
De son immersion au sein de Music Maker en tant que stagiaire, le Français Simon Arcache en a notamment tiré, avec deux acolytes, le beau projet Grotto Sessions (cf. SB 234). Mais le jeune musicien est aussi devenu photographe en suivant les traces de Tim Duffy et les liens forts noués au quotidien avec plusieurs artistes de la fondation.

Par : Benoit Gautier, Frédéric Adrian, Daniel Léon, Hugues Marly, Christophe Mourot, Julien D., Simon Arcache

Michael Kiwanuka

Les pouvoirs du héraut

Troisième album : son nom d’origine ougandaise s’affi􏰃che en grand et son visage peint tôr􏰄ne sereinement sur un buste paré d’or et d’hermine. 􏰅 À 3􏰆2 ans, le chanteur londonien rebondit sur ses doutes et affirme􏰃rme comme jamais son identité. Celle d’un song􏰈riter et d’un guitariste qui en élargissant sa palette a su donner à sa musique de nouvelles teintes sans en estomper la beauté intrinsèque.

Par : Nicolas Teurnier

Son Little

Dans l'antres des bâtisseurs

Un son, une approche, un souffle bien à lui. Depuis ce Your love will blow me away... publié en 2014, Aaron Livingston nous enchante. Aujourd’hui, c’est à Paris qu’il a trouvé un havre de création et un sacré complice pour confectionner son troisième album. Studios Ferber, Renaud Letang, Son Little : l’équation avait une inconnue, l’ensorcelant “Aloha”.

Par : Nicolas Teurnier

Kid Andersen

Au pays du son juteux

Une bonne partie des grands disques de blues de la décennie en cours ont un dénominateur commun : le guitariste et producteur norvégio- californien Chris “Kid” Andersen. Pas un trimestre ne s’écoule sans que nous célébrions ses travaux, il était donc temps de lui donner la parole. Entretien conforme au personnage : direct, drôle, généreux et passionné.

Par : Ulrick Parfum

Candi Staton

Braver les éléments

À l’occasion de la sortie d’une anthologie de ses premiers enregistrements gospel, Candi Staton a accepté d’évoquer les moments forts de sa carrière. Et dans le parcours de cette interprète majeure de la southern soul, les titres de gloire et les combats ne manquent pas.

Par : Julien Crué

GA-20

Combo vibrant

Connu pour ses disques instrumentaux et son rôle de guitariste auprès de Charlie Musselwhite, Matthew Stubbs apparaît dans un nouveau combo downhome à la formule réduite sans basse, non sans y apposer sa marque de blues et de soul intégrés au service d’une écriture accrocheuse.

Par : Christophe Mourot

Baby Rose

Graine de sagesse

Avec son timbre buriné et son registre de contralto, Jasmine Rose Wilson en impose façon Mavis Staples ou Nina Simone. Rien que ça. Et comme la jeune musicienne d’Atlanta mise aussi sur une écriture introspective et une volonté de prendre son temps pour creuser l’émotion, elle pose avec “To Myself”, son premier album, les jalons d’une carrière des plus prometteuses.

Par : Nicolas Teurnier

Nico Duportal

Nouveau souffle, même flamme

2020 s’annonce comme une année de changement pour Nico Duportal : nouveau groupe (The Sparks), nouvel album (le splendide “Dog, Saint And Sinner”) et nouvelles orientations stylistiques (soul, country, pop). Mais que les fans des feus Rhythm Dudes se rassurent : le chanteur-guitariste-compositeur reste bien l’une des plus fines lames du circuit blues, rock ‘n’ roll et rhythm and blues.

Par : Ulrick Parfum

Allen Stone

Pour la beauté du chœur

Cheveux longs bouclés, barbe, bonnet et gilet en laine : ce trentenaire a plus la parfaite panoplie du hippie folk que du soulman. Touché par la lumière divine dans son village de l’État de Washington, c’est pourtant dans les sillons tracés par Stevie Wonder ou Marvin Gaye qu’il a choisi de lancer les mélodies de « Building Balance”, son quatrième album.

Par : Franck Cochon

Tawiah

Le nouveau départ

Douze ans après son premier EP “In Jodi’s Bedroom”, Tawiah revient dans la lumière sur la scène soul britannique avec “Starts Again”, un premier album très personnel qu’elle décrit comme une exploration de sa propre identité de femme noire queer.

Par : Alice Leclercq

Jazzmeia Horn

La voie est libre

Même pas trentenaire, avec une nomination aux Grammys pour son premier album et une victoire au concours du Thelonious Monk Institute sur son CV, Jazzmeia Horn – oui, c’est son vrai nom – fait partie des grands espoirs du jazz vocal contemporain.

Par : Frédéric Adrian

Leon Newars

Explosion de couleurs

À l’occasion de la sortie d’un album aussi attendu que réussi, retour avec Vincent “Vinz” Pollet-Villard sur l’aventure Leon Newars.

Par : Frédéric Adrian

Miss Bee & the Bullfrogs

Le blues en commun

Ils sont jeunes, ébéniste, étudiante et surveillante, en service civique ou déjà musicien à plein temps et ils forment Miss Bee & the Bullfrogs, un groupe construit au gré des rencontres, à l’ombre bienveillante d’artistes français ou internationaux.

Par : Christophe Mourot

[Back To The Roots] Lil Green

Grandeur vocale

Célébrée outre-Atlantique par le public noir des années 1940, Lil Green a inspiré nombre de vocalistes qui ont repris son répertoire à leur plus grand profit. Pourtant, sa renommée n’est pas à la hauteur de son talent. Un coup de projecteur sur sa carrière s’imposait donc.

Par : Alain Tomas

[A Day In...] Helena

Arkansas

Difficile aujourd’hui d’imaginer la cité prospère du milieu du XXe siècle, au temps où Sonny Boy Williamson y animait une émission de radio légendaire. Trois jours par an, Helena retrouve un peu de son animation passée, le temps de son festival de blues.

Par : Jacques Périn