;
Chroniques / 09.02.2020

Khruangbin & Leon Bridges, Texas Sun

Après un premier album très sixties en 2015, Leon Bridges livrait trois ans plus tard “Good Thing”, tout aussi soigné mais enclin à des esthétiques pluriels et plus actuelles. Il ne fallait pas moins que la psyché soul aérienne de Khruangbin pour que la discographie du jeune homme se poursuive de belle manière. Une collaboration pas évidente de prime abord, car si le chanteur et le trio partagent des origines texanes, jusqu’ici leurs musiques n’avaient pas emprunté la même direction.

L’alchimie écrase les doutes, les quatre longs titres qui composent cet EP entrelacent parfaitement voix suave et arrangements éthérés. La touche country folk sur la rythmique engageante du morceau-titre nous propulse vers des ambiances plus relâchées, comme sur Midnight et sa romance nocturne cinématographique ou le temps d’un jeu de séduction avec C-side dont l’agilité raffinée rappelle le I want you de Marvin Gaye. Pour une sortie decrescendo, quel meilleur choix qu’une déclaration solennelle au tout-puissant : Conversion marque la fin du voyage, le tourment fait place à la lumière. 

Hugues Marly

Note : ★★★★
Label : Dead Oceans / Columbia
Sortie : 7 février 2020

Hugues MarlyKhruangbinLeon Bridges