;
Brèves / 13.10.2014

Il y a 70 ans

En 1944, avec deux amis lycéens, Chuck Berry part pour une virée en Californie. À Kansas City, les trois adolescents ont la mauvaise idée de s’emparer d’un pistolet abandonné sur un parking et cambriolent une boulangerie, un magasin de vêtements et un salon de coiffure, puis volent une voiture ! Bien qu’ils soient mineurs et qu’il s’agisse de leur premier délit, ils sont condamnés à la peine maximale pour un tel acte, soit dix ans de prison. Berry purge trois ans au Intermediate Reformatory for Young Men (une sorte de maison de redressement) à Algoa, non loin de Jefferson au Missouri. Durant sa détention, il chante dans un groupe de gospel et s’essaie à la boxe, avant d’être libéré pour bonne conduite le 18 octobre 1947, soit le jour de ses 21 ans… Cette information apparaîtra dans le tome II du livre De Christophe Colomb à Barack Obama – Une Chronologie des musiques afro-américaines (de Jean-Paul Levet, en collaboration avec Daniel Léon), qui sortira courant 2015 et dont nous prépublions régulièrement des extraits.