;
Chroniques / 01.02.2019

Emily King, “Scenery”

Emily King et Jeremy Most sont devenus des maîtres enchanteurs. Nourrie par une profonde inspiration mutuelle et un haut degré d’exigence, leur alliance musicale a fleuri naturellement en une dizaine d’années. Quand en 2011 le EP “Seven” en dévoilait les fertiles fondations, “The Switch” exposait quatre ans plus tard en grand angle son identité irradiante. Aujourd’hui “Scenery” va plus loin. Exilée à la campagne, la songwriter de Manhattan y a cueilli de nouvelles perspectives capables d’élargir la palette foncièrement originale conçue avec son complice qui joue si bien de tout. Le phrasé délicat et ultradynamique de King rebondit à merveille dans un écrin ciselé sur mesure qui a le chic pour marier beauté limpide et science du groove.

La touche princière du précédent LP est ici moins marquée, certaines vibrations vocales évoquent toujours Michael Jackson, mais ces balises servent avant tout à affirmer qu’Emily King sait elle aussi emmener son bagage R&B là où elle entend s’épanouir. Surtout, les nouvelles perles appelées Remind meTeach youCan’t hold me ou encore Look at me now bénéficient d’orchestrations et de constructions palpitantes, mises en relief par un sens affûté de la tension-détente. Suspense, relance et respiration sont à la fête. À l’image de ces montées en épingle tranchées par un silence qui en s’effaçant propulse une mélodie enivrante. Quelle vitalité ! De trouvailles rythmiques addictives (Caliche) à des parures pop néo-80s (Forgiveness), sans oublier des douceurs en apesanteur (Blue lightRunning), King et Most déroulent le fil de leurs chansons gorgées de soul et déjouent les évidences. Si ce n’est celle d’une force intrinsèque d’où émane une beauté mélancolique et exaltante, tournée vers la compréhension des autres et de soi. Un enchantement.

Nicolas Teurnier

Note : ★★★★★ (Le Pied!)
Label : ATO / Pias
Sortie : 1er février 2019

 

emilykingmusic.com