;
Chroniques / 07.06.2020

79rs Gang, Expect The Unexpected

Le 79rs Gang, c’est au départ deux Big Chiefs issus de groupes Black Indians rivaux, Jermaine Bossier des 7th Ward Creole Hunters et Romeo Bougere des 9th Ward Hunters, qui ont su mettre leurs différents de côté pour unir leurs forces en musique.

Après un premier album à l’approche traditionnelle très réussi (“Fire On The Bayou”, 2015), puis deux singles tout aussi solides en 2017, le gang est de retour avec ce nouveau projet et il en profite pour élargir ses rangs : cuivres, guitares, programmations de batterie, violoncelle, contrebasse viennent agrémenter voix et percussions. Une façon d’enrichir la palette de nouvelles couleurs, comme ce son de synth bass particulièrement imposant sur le titre 79rs bout to blow qui ouvre le bal, et ces nuances de bounce music qu’on relève sur Culture vulture. La touche electro et les quelques surcharges ici et là laissent parfois perplexe, mais une composition peut se révéler progressivement, comme cette trompette tempétueuse qui nous remue à la fin de l’ambitieux War cry.

Enraciné dans La Nouvelle-Orléans, cet album est aussi une formidable histoire orale de la ville, à travers le fantôme de Katrina (Stop the water) mais aussi le chant a cappella d’History dont la chronologie trace un arc, des danses d’esclaves de Congo Square jusqu’aux indiens de Mardi Gras. Puis, comme une évidence, les voisins de la Caraïbe sont invités à la second line et le patois haïtien de Lakou Mizik se place avec justesse sur une version solaire de Iko Iko qui devient Iko kreyol. Enfin, après un retour à des fabrications plus typiques et digitales, les indiens noirs tirent leur révérence sur l’épure somptueuse de Pretty Big Chief.  

Hugues Marly

Note : ★★★★
Label : Sinking City
Sortie : 29 mai 2020

79rs GangHugues Marly