Actus

27/12/2018

Nina Attal © DR

La vie des Clubs, édition 2019

Avec l’approche de la nouvelle année, les clubs dévoilent progressivement leur programmation 2019…

Habitué de cette rubrique, le Hall Blues Club de Pélussin – peut-être la salle française à la programmation la plus régulière dans le registre blues – voit loin, avec des dates annoncées jusqu’en novembre 2019, et une sélection qui compense des moyens limités par des choix originaux. Dans les prochains mois, les habitués des lieux pourront y entendre, entre autres, Neal Black, Jack Bon, Nico ZZ, Amaury Faivre, Little Mouse & The Hungry Cats, le duo Tomek Dziano-Stéphane Ranaldi, Archie Lee Hooker, Alexis Evans et le guitariste japonais installé à Chicago Shun Kikuta, entendu sur disque avec Koko Taylor et J.W. Williams, et qui a accueilli sur ses propres albums des invités comme Otis Rush, Billy Branch ou Junior Wells.

Le Temps des Crises de Beaumont-en-Véron accueillera d’ici l’été une belle programmation internationale, de Laura Cox à Bernard Allison, en passant par le trop rare Chris Cain, Dana Fuchs, le Reverend Peyton et l’Italien Francesco Piu.

À Nantes, le très dynamique Altercafé s’est lancé dans une programmation blues régulière. Après la tournée New Blues Generation, Carlos Elliott Jr et Fred Chapellier, le lieu invite dans les prochains mois Cotton Belly’s, Johnny Gallagher, Bernard Allison et Manu Lanvin. Une initiative à soutenir dans une ville qui dispose d’une des scènes blues les plus dynamiques !

À la Grande Ourse de Saint-Agathon, le blues a sa place tous les mois ou presque, avec d'ici l'été les venues de valeurs sûres comme Otis Taylor, John Németh, Steve Guyger et Tasha Taylor, ainsi que quelques artistes français dont la musique incorpore des éléments blues tels que Will Barber et les locaux du Johnnie Glaz String Band.

Le Sonograf au Thor s'offre un semestre copieux, très électrique – l'hommage à Rory Gallagher de ses anciens complices du Band of Friends, Johnny Gallagher, Ana Popovic – mais également très varié, du folk blues d'Eric Bibb au funk d'Electro Deluxe, en passant par les valeurs sûres Zac Harmon et Kenny Neal et quelques représentants du dynamisme de la scène française, de Nina Attal à Nico'ZZ Band en passant par les Cinelli Brothers et Cory Seznec. S'y ajoute l'inconnu célèbre du trimestre en la présence du mystérieux Joseph “Mojo” Morganfield, dernier fils de Muddy Waters, pour ce qui constitue a priori sa première visite en France !

L'actu Soul Bag

Pages :
Publié le 18/01/2019
Publié le 18/01/2019
Publié le 17/01/2019
Publié le 17/01/2019
Publié le 16/01/2019
Publié le 16/01/2019
Publié le 15/01/2019
Publié le 14/01/2019
Publié le 14/01/2019
Publié le 13/01/2019
Publié le 11/01/2019
Publié le 10/01/2019
Publié le 10/01/2019
Publié le 10/01/2019