Live reports

06/08/2018

Delgres © J-M Rock'n'Blues

Blues Sur La Plage

Pornichet (44)

C’est toujours un plaisir de se retrouver sur le sable de la plage de Pornichet face à la scène mise en place par le Casino de la ville pour une soirée blues qui s’annonce alléchante avec Philippe Ménard, Kévin Doublé et Éric C, et Delgrès. C’est aussi amusant d’être à un concert où la majeure partie des spectateurs sont en maillot de bain !

Philippe Ménard ouvre les festivités et on reste encore une fois ébahi par la puissance qu’il dégage à lui tout seul, par son chant, sa guitare et ses percussions, un domaine où il ne cesse d’innover, apportant une variété de rythmes qui fait sortir le genre homme-orchestre du simple rythme binaire. Telephone womanRide onWalkin’ on the front line, joués avec une guitare acoustique, font monter la tension que Philippe entretient en passant sur une guitare électrique. Il interprète ses compositions mais aussi des reprises de Sean Costello et bien sûr Rory Gallagher. Il prend ensuite sa lap-steel faite maison, dont il joue avec des tournevis, avant d’inviter Kévin Doublé pour un duo acoustique final sur 31st street. Philippe Ménard est un trésor de la scène blues, il ne faut pas le perdre.

 


Philippe Ménard

 


Kévin Doublé, Philippe Ménard

 

 

La deuxième partie est consacrée à Kévin Doublé et Éric C, accompagnés de Franck Thomelet aux percussions. On connaît la formule et on ne s’en lasse pas : reprises de blues de toutes les époques, dans un axe Sud-Nord, du Mississippi à Chicago. Ain’t that loving you babyI’m going fishing tooLet it shineI done got overMidnight special, Kévin et Franck montrent que quand on a le talent et le recul, il est possible de créer un ensemble cohérent à partir de sources variées et de le rendre attractif auprès d’un public pas forcément connaisseur. La voix d’Éric est apaisante, tout comme l’harmonica de Kévin, avec des sommets comme sur I can’t judge nobody, sa tension-détente et son superbe solo de guitare.

 


Kévin Doublé, Franck Thomelet, Éric C

 

 

 

 

C’est Delgres qui clôt la soirée et qui doit être une découverte pour beaucoup. Le format en trio, le look, la présence du sousaphone, la puissance musicale, le chant en créole, tout est là pour impressionner le public. Pascal Danaë, Rafgee et Baptiste Brondy connaissent leur affaire et vont facilement élargir leur base de fans. Respecte nouRamene mwenSere mwen pli foMr. President et le formidable Mo jodi sont autant de brûlots qui font penser que le feu d’artifice annoncé après les concerts sera inutile, car il a déjà lieu sur scène. On aime le solo de trompette de Rafgee sur Pardonnez-moi, le titre final en boogie.

 


Pascal Danaë

 


Rafgee

 


Baptiste Brondy

 

Nul doute que la sortie tant attendue de leur premier album (le 31 août) leur permettra de franchir encore une nouvelle étape et continuer leur conquête du grand public.

Christophe Mourot
Photos © J-M Rock’n’Blues
Plus de photos ici.

L'actu Soul Bag

Pages :
Le 03/02/2019
Bizz’Art, Paris 10e
Le 03/02/2019
La Maroquinerie, Paris 20e
Le 01/02/2019
Seine Musicale, Boulogne (92)
Le 14/01/2019
YoYo, Paris 16e
Le 17/12/2018
Salle Pleyel, Paris 8e
Le 15/12/2018
Le Triton, Les Lilas (93)
Le 12/12/2018
Hard Rock Café, Paris 9e
Le 06/12/2018
Le V.I.P., Saint-Nazaire (44)
Le 01/12/2018
New Morning, Paris 10e
Le 01/12/2018
Bradenton, Floride, USA
Le 30/11/2018
New Morning, Paris 10e
Le 28/11/2018
Le Phare, Tournefeuille (31)
Le 27/11/2018
Le Trianon, Paris 18e
Le 27/11/2018
Les Étoiles, Paris, 10e
Le 26/11/2018
New Morning, Paris 10e