Actus

04/12/2018

© Christian Patterson

Calvin Newborn (1933-2018)

Il a côtoyé B.B. King, Howlin’ Wolf, Elvis Presley, il était surdoué à la guitare, il a enregistré chez Sun... Après avoir écrit l’histoire à maintes reprises, incognito ou presque, Calvin Newborn s’est éteint ce 1er décembre.

Son père, Phineas Newborn Sr, est batteur et se produit professionnellement dès la fin des années 1920 dans les clubs de Jackson, Mississippi. Son frère, Phineas Jr, naît en 1931 et Calvin naît en 1933 à Memphis, près de Beale Street. Phineas Jr deviendra un des pianistes jazz les plus réputés du XXsiècle, Calvin n’y progressera pas, plus attiré par les quartiers animés de Memphis. Accompagné par Phineas Jr au piano, il se produit en tant que chanteur et danseur. Les deux frères gagnent un concours amateur présidé par Rufus Thomas en interprétant Hey ba-ba-re-bop.

Puis Calvin se met à la guitare car il aime les cow-boys chantants, il achète son premier instrument au mont-de-piété, accompagné par BB King ! Les professeurs de guitare classique ne voulant pas d’un élève noir, Calvin joue seul et se met au blues. Il devient professionnel en 1948 au sein du Phineas Newborn Family Showband. Puis il part en tournée avec Roy Milton. Dans les clubs, il joue de la guitare en sautant, glissant sur ses genoux, ce qui lui vaudra le surnom de “Flyin’ Calvin”.

 


1952 © George Hardin

 

Un soir, un jeune gars blanc vient au club et demande à jouer avec la guitare de Calvin dont il casse toutes les cordes en chantant Hound dog. Son nom est Elvis Presley. Entre-temps, Phineas Sr a ouvert un magasin de musique près de Beale Street, c’est là que Calvin apprend à Howlin’ Wolf à lire la gamme de do. Si Calvin dit n’avoir jamais enregistré avec Jackie Brenston, Ike et Tina Turner ou Howlin’ Wolf, il affirme que c’est lui (et non Joe Hill Louis, cité dans les discographies) à la guitare sur Bear cat de Rufus Thomas.

 


Avec Jackie Brenston au sax baryton et Phineas Jr au piano. © X / DR

 

Calvin se met au jazz dans les années 1950, pour accompagner Phineas Jr. Le fabricant de guitares Harmony le sponsorise. Il est incorporé en 1957 dans l’orchestre de la 19armée. Démobilisé, il s’installe à New York. Dans les années 1960, il joue avec son frère, Earl “Fatha” Hines, Wild Bill Davis, Jimmy Forrest, Lionel Hampton, Charles Mingus, Sun Ra, Ray Charles, les Four Tops, Lloyd Price, Jerry Butler, Hank Crawford et part en tournée au Japon avec Rufus et Carla Thomas.

Calvin retourne vivre à Memphis dans les années 1970, et s’y débarrasse de sa dépendance aux drogues et à l’alcool. En 1982, il accompagne Linda Hopkins sur le disque “How Blue Can You Get” nominé aux Grammys. En 1983, il publie son propre album “From The Hip” chez Rooster Jazz avec Hank Crawford. 

 


© Christian Patterson / Courtesy of Yellow Dog Records

 

Il déménage ensuite une nouvelle fois à New York où il écrit avec la guitariste classique Lily Afshar une suite intitulée Clazz. Il publie “Up City” en 1998 sur son propre label Omnifarious Music. En 2005, paraît “New Born” sur Yellow Dog. Quatre ans plus tard, il retourne à West Memphis pour y dévoiler une stèle à la mémoire de “Flying Calvin in 1952”. En 2011, il publie “Clazz” sur Omnifarious. Installé en Floride, Calvin Newborn y résidera jusqu’à sa mort.

Christophe Mourot

 


© Christian Patterson / Courtesy of Yellow Dog Records

L'actu Soul Bag

Pages :
Publié le 12/12/2018
Publié le 11/12/2018
Publié le 10/12/2018
Publié le 10/12/2018
Publié le 09/12/2018
Publié le 08/12/2018
Publié le 07/12/2018
Publié le 06/12/2018
Publié le 06/12/2018
Publié le 05/12/2018
Publié le 04/12/2018
Publié le 04/12/2018