Live reports

21/11/2017

Wes Mackey © Guy Moraux

Wes Mackey + New Line Up

Evrecy Blues Club, Evrecy (14)

Une salle des fêtes de deux cents places, à vingt minutes de Caen, qui affiche complet pour une soirée blues un mois avant sa tenue. Voilà qui est réjouissant. Merci à l'association Backstage, parfaite organisatrice de l'événement. Félicitations au sonorisateur, le réputé Isaac Azoulay. Bravo aux musiciens, réjouis et réjouissants. Les quatre Rouennais de New Line Up, d'abord, sont formidables. De simplicité, d'humilité, de précision. Leur style est celui du Chicago blues des années cinquante ; leur répertoire est en grande majorité original, dans l'esprit de Willie Dixon et consorts ; leur son est clair et leur mise en place aux petits oignons. Dire que j'ai particulièrement goûté leurs fins de morceaux pourrait paraître malicieux (dans le sens : “vivement que ça se termine !”), mais, non, vraiment, le soin qu'ils apportent aux “chutes” m'a particulièrement plu.

 

 

 

Un groupe soudé, généreux, aux rôles bien distribués entre ses deux leaders, le chanteur-harmoniciste Jérôme Lemesle et le guitariste Pascal Rigault, et bien soutenu par une section rythmique composée de Pascal Hernandez à la contrebasse et Pascal Delahaye à la batterie.

 

 

 

Pour sa nouvelle courte tournée française (jusqu'au 3 décembre, détails ici), l'Américain Wes Mackey ne pouvait être mieux accompagné : Vincent Bucher à l'harmonica et Simon Boyer à la batterie font preuve d'une attention en tout point remarquable. C'est qu'il faut le suivre, Wes Mackey, dans ses relectures si personnelles de classiques de Jimmy Reed et B.B. King ! Il déconstruit, déplace et se décale sans cesse, pour mieux proposer des versions originales de morceaux entendus cent fois. Du coup, il se passe tout le temps quelque chose.

 

 

 

 

On pense à John Lee Hooker (pour ces moments bancals, mais aussi une certaine menace sous-jacente) ; on entend l'influence d'Albert King dans la longueur de ses morceaux en tempo moyen ; on apprécie la spiritualité positive de ce Mr. Blues qui fait écho à Sam Cooke (Ain't that good news). Le voir dans son joli costume, assis sur une caisse qui a beaucoup voyagé, les pieds se baladant sur des pédales de basse, est un vrai plaisir. Bravo, Wes Mackey. Je ne regrette pas d'avoir acheté votre dernier CD, “Back To The Shack – Retro Collection” : cela me permet d'avoir en double, visiblement, des titres déjà parus sur vos précédents disques…

Julien Crué
Photos © Guy Moraux

 

 

L'actu Soul Bag

Pages :
Le 20/04/2018
Houston, Texas
Le 19/04/2018
Houston, TX
Le 04/04/2018
Paul B, Massy (91)
Le 30/03/2018
Jazz Café Montparnasse, Paris 14e
Du 28/03/2018 au 29/03/2018
Le Jam, Montpellier (34)
Le 25/03/2018
Comptoir des Arts, Bruges (Belgique)
Le 24/03/2018
L'Odéon, Tremblay (93)
Le 23/03/2018
Jazz Club Étoile, Paris 17e
Le 21/03/2018
Le Metronum, Toulouse (31)
Le 20/03/2018
New Morning, Paris 10e
Le 17/03/2018
Le Rotz, Maure-de-Bretagne (35)