Live reports

22/07/2017

Ivan Neville © Fabrice Della-Muta

MNOP GranCircus

Boulazac (24)

Depuis dix-sept ans, le MNOP (d’abord, Music of New Orleans en Périgueux, devenu “en Périgord”) fait découvrir à au public de Dordogne qui manifestement aime ça et en redemande les multiples facettes du son louisianais, qu’il s’agisse de jazz, de blues, de gospel, de rhythm and blues, de rock ou de funk. De juillet à fin août, pas moins de trente-six concerts étaient organisés en vingt-six lieux et réunissant seize formations différentes.

Point d’orgue de cette série de manifestations, le MNOP GranCircus qui s’est déroulé le samedi 22 juillet à Boulazac, banlieue de Périgueux qui a tout du mall à l’américaine. Dans la plaine de Lamoura, un agréable parc autour d’un lac, se dressait une très imposante scène en plein air avec, pour toile de fond, une photo géante de Bourbon Street. Après que le shaman Stéphane Colin eut chassé par de fortes paroles et avec succès les nuages noirs qui s’amoncelaient, près de mille spectateurs firent fête aussi bien au brass band local et déambulatoire Les Trompettes de la Mort qu’aux étonnants Rhum Runners qui font dans le rhythm and blues tropical et parodique un peu à la Kid Créole & the Coconuts (en moins disco, fort heureusement). Ils tirent une partie de leur inspiration de “l’exotica”, un genre “faux-tahitien” qui eut son heure de gloire aux USA aux alentours de la Seconde Guerre mondiale et auquel même Satchmo se convertit un moment.

 


Rhum Runners © Marie-Thérèse Delboulbes

 


Rhum Runners © Marie-Thérèse Delboulbes

 

Vint le tour du charismatique guitariste néo-orléanais Luke Winslow-King (natif de Cadillac, Michigan), particulièrement bien inspiré ce soir-là, adorant se mêler à la foule et pour un set plus rock que son dernier CD. Il était superbement soutenu par le slide-guitariste Roberto Luti qui vit à Nola, originaire de Livourne en Italie, et qui s’est fait connaître pour sa participation à quatre des fameuses chansons autour du monde (dont Stand by me) du projet “Playing For Change”.

 


Luke Winslow-King © Marie-Thérèse Delboulbes

 


Luke Winslow-King © Marie-Thérèse Delboulbes

 


Luke Winslow-King, Roberto Luti © Marie-Thérèse Delboulbes

 

Pièce de résistance de la soirée, Dumpstaphunk, le meilleur groupe de funk de La Nouvelle-Orléans (dixit le New York Times) qui, bien que fondé en 2003, effectuait pour la première fois une tournée en France et n’a pas manqué l’étape du MNOP. Du “gros son” grâce à une superbe machine composée de deux membres de la célèbre famille Neville, Ivan Neville (chant, claviers) et Ian Neville (guitare), des deux bassistes-chanteurs Tony Hall et Nick Daniels (ils jouent simultanément, s’entendent et se complètent à merveille), de David Goldstein à la batterie et de deux Chicagoans nouveaux venus dans le groupe, Alex Vasily au trombone et Parris Fleming (ex-The Heard) à la trompette.

 


Nick Daniels © Fabrice Della-Muta

 


Tony Hall, David Goldstein © Fabrice Della-Muta

 


Alex Vasily © Fabrice Della-Muta

 


David Goldstein © Fabrice Della-Muta

 

Le lendemain, pique-nique bon enfant et dominical à Champcevinel, plus proche de l’idée que l'on se fait d’un village périgourdin que Boulazac. De nouveau les Rhum Runners (mélange de Tourangeaux et de Toulousains qui ont pour nom Tony Mojito, trompette ; Bombo Long Island, guitare ; Colada Jones, piano ; Aristide Planteur, basse ; et enfin Brass Monkey Kong, batterie) ont charmé non seulement leur auditoire mais aussi les membres de Dumsptaphunk venus amicalement goûter à la douceur de vivre et à la gastronomie périgourdine.

 


Rhum Runners © Marie-Thérèse Delboulbes

 


Rhum Runners © Marie-Thérèse Delboulbes

 


© Marie-Thérèse Delboulbes

 


Ivan Neville © Marie-Thérèse Delboulbes

 


Ian Neville © Marie-Thérèse Delboulbes

 

La prestation des Rhum Runners les a tellement ravis que deux Dumpsta, le trompettiste Parris Fleming et le tromboniste Alex Vasily sont venus jammer avec eux sur scène, notamment pour un irrésistible Ooh poo pah doo, définitif hymne néo-orléanais de Jesse Hill.

Jean-Pierre Bruneau

mnop-festival.com

 


© Marie-Thérèse Delboulbes

L'actu Soul Bag

Pages :
Le 02/02/2018
Élysée-Montmartre, Paris 18e
Le 02/02/2018
Jazz Club Étoile, Paris 17e
Le 31/01/2018
Duc des Lombards, Paris 1er
Le 31/01/2018
YoYo, Paris 16e
Le 30/01/2018
La Maroquinerie, Paris 20e
Le 29/01/2018
Alhambra, Paris 10e
Le 28/01/2018
Eden Distric Blues, Oraison (04)
Le 27/01/2018
Olympia, Paris 9e
Le 26/01/2018
Studio de l'Ermitage, Paris 20e
Le 19/01/2018
Théâtre de Caen (14)
Le 18/01/2018
Le Ferrailleur, Nantes (44)
Le 13/01/2018
O''Gib, Montreuil (93)
Le 04/01/2018
Duc des Lombards, Paris 1er
Le 14/12/2017
New Morning, Paris 10e
Le 11/12/2017
La Maroquinerie, Paris 20e