Sommaire

N°222 Avr-Mai-Juin 2016

À LA UNE

Gregory Porter, La voix épanouie

Depuis la parution de son premier album Blue Note en septembre 2013, il s’est passé bien des choses dans la vie et dans la carrière de Gregory Porter. Le disque en question, “Liquid Spirit”, est devenu un incroyable succès à la fois critique et commercial – il approcherait le million d’exemplaires vendus –, et son interprète a enchaîné les concerts devant des salles combles et comblées, tout en multipliant les collaborations, y compris avec des artistes fort éloignés du jazz et de la soul. Un peu avant la sortie très attendue d’un nouvel album, confidences d’un homme heureux.

-Plongée discographique
Devenu une des voix majeures de la scène jazz et apparentée, Gregory Porter n’a eu de cesse de rendre hommage à ceux qui l’ont influencé... Petit tour d’horizon à partir de quelques disques sélectionnés par Soul Bag.

-Porter partout
Entre la sortie, à la rentrée 2013, de “Liquid Spirit” et la parution du nouvel album, Gregory Porter n’est pas resté inactif. Outre un rythme intense de tournées, il a trouvé le temps de collaborer avec différents collègues en studio, mais aussi sur scène ou pour des émissions de télévision. Passage en revue de quelques rencontres marquantes. Par Frédéric Adrian

Cedric Burnside, Hill Country à vie

Son art de faire jaillir le blues de sa batterie cristallise l’attrait irrésistible d’une musique de communion festive. Plus que jamais aujourd’hui, avec son complice Trenton Ayers et un nouvel album intense – autoproduit et nommé aux Grammys ! –, le petit-fils de R.L. Burnside porte haut le flambeau du Hill Country blues. Ce son qui a forgé sa vie, Cedric met un point d’honneur à le conjuguer au présent. Paroles d’un héritier habité. Par Nicolas Teurnier

Bonnie Raitt, Racines de jouvence

Des albums vendus par millions, des Grammys reçus en pagaille, la reconnaissance de ses pairs, un statut de militante écologiste : c’est peu dire que depuis ses débuts à l’orée des années 70 la chanteuse-guitariste Bonnie Raitt accumule les honneurs. Mais là où d’autres savoureraient paisiblement les fruits d’un succès durement acquis, elle continue au contraire d’aller de l’avant, s’accordant même le luxe de publier l’un des meilleurs albums d’une carrière qui en compte déjà beaucoup. Entretien sans faux-semblants avec une musicienne d’exception doublée d’une femme de convictions.  Par Ulrick Parfum

Derek Trucks, Liberté et discipline

En 2011 au moment de la sortie du premier album du Tedeschi Trucks Band, un premier article nous avait permis de retracer le parcours et la philosophie de Derek Trucks, guitariste pas comme les autres (cf. SB 203). La sortie de “Let Me Get By” (Concord) nous donne aujourd’hui l’occasion d’en apprendre encore un peu plus sur la manière dont Trucks envisage le travail de groupe sur scène et en studio, le regard qu’il porte sur l’industrie musicale actuelle et la conception exigeante qu’il se fait de son métier. Conversation avec un sage.  Par Éric D.

Jamison Ross, Les fruits de la pulsation

Fine lame de la batterie adoubée par le gotha du jazz, Jamison Ross est loin de limiter son talent au bout de ses baguettes. Il est aussi un chanteur accompli, branche soul-gospel, en atteste un premier album solo d’une fraîcheur réjouissante. Rencontre avec un jeune musicien expert, amoureux de La Nouvelle-Orléans et aussi bien passionné par l’histoire de son instrument de prédilection que décidé à faire éclore sa personnalité en dehors des carcans. Par Nicolas Teurnier
LE MAGAZINE DU BLUES ET DE LA SOUL

Portfolio Bernard Hermann : New Orleans au cœur

Au tournant des années 80, un photographe français vit plusieurs années au rythme de La Nouvelle-Orléans. Arpentant le bitume des quartiers où peu de visiteurs osent se rendre, Bernard Hermann saisit des temps forts du quotidien de ceux qui font battre le pouls de Big Easy comme aucune autre ville. Des images intenses publiées cet hiver dans l’ouvrage Bons Temps Roulés. Morceaux choisis et portrait de leur auteur. Par Jean-Pierre Bruneau

Ed Motta : L'insatiable

Le nom d’Ed Motta a longtemps fait partie de ces secrets que se refilaient quelques initiés bien informés. Le succès de son album “AOR”, paru en 2013, et des tournées régulières ont permis au chanteur et clavier brésilien de se faire entendre plus largement. La sortie de “Perpetual Gateways” devrait contribuer à étendre la réputation d’une des voix singulières de la soul contemporaine. Rencontre avec un fou de musique. Par Frédéric Adrian

Leo “Bud” Welch : Rural !

En mai prochain, le festival Blues Rules de Crissier (Suisse) nous donnera l’occasion d’applaudir l’un des tout derniers représentants d’une époque révolue : Leo “Bud” Welch, en provenance de Sabougla, une petite bourgade rurale du Mississippi. Immanquable, car l’homme est encore en pleine possession de ses moyens et délivre un gospel-blues des plus torrides. Interview de Leo et de son manager bienveillant Vencie Varnado. Par Éric D.

James Hunter : Tient bon !

Depuis son premier album en 1986, le chanteur et guitariste londonien est resté extrêmement fidèle à un rhythm and blues classique hérité des années cinquante. Et c’est tout naturellement que son nouveau disque paraît ce trimestre sur Daptone, un label américain attaché au son d’antan. Par Julien Crué

Blick Bassy : À l'essentiel

Dans l’excellent “Akö”, son troisième album solo, le chanteur et guitariste camerounais laisse transparaître une subtile influence blues, s’éloignant des rives afro world près desquelles il naviguait jusque-là. Explications. Par Jules do Mar

Dixiefrog : 30 ans pour le blues

Des labels indépendants de blues ? Ils se font rares, surtout en Europe. Les trois principaux sont le néerlandais Provogue (qui appartient au groupe Mascot Records), l’allemand Ruf et le français Dixiefrog, entreprise artisanale, fondée en 1986 par Philippe Langlois, un ancien boxeur, qui, las de la porter à bout de bras, a décidé de jeter l’éponge. Par Jean-Pierre Bruneau

Mike Andersen : Le sens qui compte

Mike Andersen est un fleuron danois de la riche scène nordique dans son versant rhythm and blues et soul. Marqué très jeune par B.B. King et Ray Charles, le chanteur-guitariste nous parle de sa direction artistique qu’il fait évoluer avec précision. Par Christophe Mourot

Dave Keyes : Le vocabulaire clé

Habitué à fouler les scènes européennes depuis une bonne quinzaine d’années en tant que spécialiste ès boogie-woogie ou comme accompagnateur-bras droit de Popa Chubby, Dave Keyes reste encore largement méconnu des amateurs. Et pourtant, bien loin de se limiter à son statut d’instrumentiste virtuose, le pianiste new-yorkais est avant tout un compositeur talentueux qui mixe avec bonheur toutes les composantes de la musique racinienne américaine. Par Ulrick Parfum

Jabo : Zydeco life

2015 fut une année chargée pour Donald Glenn, alias Jabo. Outre la mise en ligne de trois de ces anciens albums sur les plateformes de téléchargement, l’accordéoniste en a publié deux nouveaux. Porté par sa communauté, le Texan entend bien donner une visibilité internationale à sa carrière. Interview d’un prince en son royaume. Par Philippe Sauret

LES RUBRIQUES

ZYDECOLAND

Bad Luck Blues

Otis Clay, Long John Hunter

Live & Well

Retour en images sur les concerts marquants du trimestre.

LA BIBLIOTHÈQUE BLEUE

L’ACTUALITÉ LITTÉRAIRE :
  • Ray Charles Par Rémi Courgeon et Stéphane Ollivier.
  • BLUES UNLIMITED - ESSENTIAL INTERVIEWS FROM THE ORIGINAL BLUES MAGAZINE Par Bill Greensmith, Mike Rowe et Mark Camarigg.
  • A FREE STATE - A NOVEL Par Tom Piazza.
  • BLUES HANDS Par Joseph A. Rosen.
  • CHICAGO, TERRE PROMISE DE LA GUITARE SLIDE Par Jean-Luc Tudou.
  • NINA Par Alice Brière-Haquet et Bruno Liance.

188 CD ET DVD chroniqués

LES NOUVEAUTÉS ET LES RÉÉDITIONS.